Consortium d’Etablissements Français d’Enseignement Supérieur et de Recherche pour le développement de l’USTH

Etre recrutée à l'USTH

Mon retour à l’USTH

Je suis une doctorante de la  première promotion 2009 et après 3 années de thèse, je suis rentrée à l’USTH fin  2013 avec beaucoup d’espoir. En revoyant mes proches, mes amis, après un long éloignement, c’était la joie et la fierté pour tous mes efforts. J’attendais avec impatience l'arrivée des beaux jours en tant que tout nouveau docteur de l’USTH.
J’ai signé le contrat temporaire avec l’USTH pour 3 mois de stage au début de printemps 2014. Pendant ce stage, j’ai commencé à rafraîchir mon anglais avec l’aide d’un professeur de l’USTH et préparé un projet de recherche ainsi que des cours sous la direction de mon tuteur. Petit à petit, je me suis habituée à l’environnement de travail ici.

Mon recrutement

Après 3 mois de stage, avec d’autres amis de l’USTH, nous passions  deux entretiens : l’un de capacité d’enseignement via 2 heures de cours, l’autre de capacité à faire de la recherche via un projet de recherche. La langue anglaise  qui représentait une des plus importantes difficultés m'est devenue plus familière dans l’environnement international de l’USTH.
Tous les docteurs sont sélectionnés dans une des deux positions suivantes, selon leur capacité : assistant d’enseignant – chercheur et assistant d’ingénieur de recherche. Je suis officiellement devenue une employée académique de l’USTH : une assistante d’ingénieur de recherche dans le département Biotechnologie et Pharmacologie. Voilà les premiers pas de ma carrière, en souhaitant apporter  mon esprit enthousiaste, la vitalité de la jeunesse et des compétences acquises en France, afin de contribuer au dévelopement de l’USTH.

Mon travail

J’aime bien ce nouveau poste très « challenging » à l’USTH. Pour la première année de contrat, j’ai assuré l'assistance en lenseignement de Licence ainsi qu’en Master et appris beaucoup aux côtés des enseignants plus expérimentés de l’USTH. La pédagogie, la façon de transmettre la passion aux étudiants m’ont  vraiment impressionnée. J’ai acquis des connaissances approfondies  dans plusieurs spécialités. Les enseignants me permettent d’essayer de donner quelques séances de travaux pratiques qui sont la bonne occasion de valoriser des techniques modernes acquises pendant 3 ans de thèse et aussi de me  former à la manière d’enseigner.
Au niveau de la recherche, j’ai été très rapidement intégrée sur un des projets de l’USTH en lien avec mon sujet de thèse. J’ai également participé à d’autres  projets en collaboration avec d’autres instituts au sein du Campus de la  VASTVietnam Academy of Science and Technology (Académie des Sciences and des Technologies du Vietnam). C’est vraiment un bon environnement de collaboration internationale qui permet aux jeunes chercheurs de faire valoir leurs capacités.

Mon environnement de travail

Cela fait 8 mois que j’ai été recrutée par l’USTH et  je suis ravie de travailler ici. L’USTH m’attribue les meilleures opportunités pour mon développement en tant que futur enseignant – chercheur. Le  laboratoire de mon département Biotechnologie et Pharmacologie est le premier laboratoire qui a servi aux travaux pratiques en Licence et Master à l’USTH. Avec mes collègues, nous avons installé tous les équipements et matériels dans ce laboratoire en espérant qu’il réponde aux meilleurs standards internationaux dans l’avenir. En décembre 2014, j'ai eu  la chance de revenir en France pour deux semaines grâce à l'Ambassade de France au Vietnam et en tant que membre du staff de l’USTH. C’était une merveilleuse occasion de mettre à jour les collaborations avec les laboratoires en France et de compléter les projets que je suis en train de suivre. D’autre part, je constate que ce sont les étudiants de l’USTH qui m’encouragent beaucoup. Ils sont non seulement jeunes mais aussi très dynamiques et talentueux. Quand je les rencontre, cela me rappelle des souvenirs !