Consortium d’Etablissements Français d’Enseignement Supérieur et de Recherche pour le développement de l’USTH

Les équipements de recherche

Grâce à l'appui du gouvernement français, près de 1,2 M€ d'équipements et de logiciels ont été investis dans les différents départements de l'USTH. Une partie de l'investissement a été également utilisé pour répondre aux besoins généraux d'équipements informatiques (ordinateurs, serveurs, système de visioconférence) et pour permettre le développement de centres de ressources communs aux Départements.

Les équipements du département Biotechnologies-Pharmacologie

Le laboratoire d'histologie - hybridation in situ au LMI a été rendu fonctionnel par la mission de longue durée d'Hélène Adam en juin-juillet 2012 et le support technique de Mathieu Gonin, volontaire international. Ce laboratoire nous sert actuellement à caractériser des promoteurs de réponse au stress chez le riz, nécessaire aux applications biotechnologiques de dernière génération et à conduire des recherches plus académiques sur la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans le développement racinaire.
Cet équipement est utilisé pour la formation par la recherche des six doctorants du LMI et est utilisé pour l'organisation d'ateliers régionaux USTH-IRDInstitut de Recherche pour le Développement. Outil générique (pour les plantes mais aussi animaux et humains), ce laboratoire préfigure une future plateforme d'imagerie qui sera pleinement opérationnelle au moment de l'implantation de l'USTH à Hoa Lac. L'acquisition du macroscope en épifluorescence et des système d'imagerie (matériel commandé sur crédits 2012) viendra implémenter cette plateforme et sera un support important pour les travaux de recherches menés par Stéphane Bellafiore (expat CR IRDInstitut de Recherche pour le Développement depuis sept 2013) sur les interactions riz/nématodes et Stéphane Jouanic (expat IRDInstitut de Recherche pour le Développement depuit sept 2013) qui étudie le développement de la panicule du riz.
Le Département a également acquis un outil générique de quantification en biologie moléculaire et cellulaire (luminomètre de dernière génération) dont les applications sont multiples en recherche et en enseignement (plateforme biologie moléculaire).

Des investissements complémentaires ont été acquis pour l'équipement d'une salle de TP en Biologie moléculaire et biochimie qui a été utilisée dès 2012 en Master et licence BIO, ainsi que des équipements de recherche. Ceci a aussi contribué à mettre en place une plateforme de transformation du riz maintenant fonctionnelle. La Q-PCR (matériel commandé sur crédits 2012)  viendra compléter ce dispositif et servira en particulier à caractériser finement les niveaux d'expression des transgènes.

Les équipements du département Eau-Environnement-Océanographie

Conformément aux attentes exprimées par les experts vietnamiens mandatés pour participer à l'élaboration du master Eau-Environnement-Océanographie, la formation qui a ouvert en octobre 2011 met l'accent sur la haute technologie au service de l'analyse de l'eau, la modélisation numérique, et la télédétection.
En appui aux projets de recherche dans lesquels l'USTH est partenaire, une plateforme technologique en sciences et technologies de l’eau et de l’environnement a été mise en place en 2012. Cette plateforme sert également aux enseignements pratiques du master et du bachelor WEO. Les crédits alloués en 2010, 2011 et 2012 par l’ambassade de France via le consortium au département ont permis d’acquérir du matériel de base pour équiper ce laboratoire (microscopes, système de purification d’eau, balance haute précision, étuve, pHmètre), ainsi que quelques instruments d’analyse chimique (spectrofluorimètre, analyseur de carbone total, fluorimètre du laboratoire) et de mesures physiques (sonde ADV, courantomètre Döppler ADCP, sonde multiparamètre pour eau ), ainsi que deux bancs de travaux pratiques en mécanique des fluides.

Les équipements du département Nanotechnologies – Sciences des matériaux

Le Scanning Kelvin Probe (acheté sur crédits 2010) est un équipement qui permet d’effectuer des mesures de capacités entre une pointe vibrante et la surface afin de renseigner sur la cartographie des charges électriques des surfaces conductrices ou isolantes. Ces équipements, de manipulation délicate, vont permettre de développer le tout nouveau IMS-USTH joint laboratory qui doit préfigurer la future UMI.
Les équipements en commande sur crédits 2011 concernent l'enseignement du Master Nano (travaux pratiques) et peuvent être utilisés en recherche (en particulier laser pulsé installé à l'IMS). Il s’agit pour les étudiants de l’USTH (dès le M1) d’utiliser, comme les étudiants en France dans les formations semblables des établissements du consortium, du matériel de très haute technologie pour la microfabrication et la caractérisation de micro-nanostrutures et composants.  Ces séances de TP sont limitées à 4 étudiants (en plus de l’enseignant) afin que chaque étudiant puisse vraiment manipuler lui même les appareillages et que la séance ne se limite pas comme cela se fait pour le moment beaucoup au Vietnam, à l’observation de l’enseignant qui manipule.

Avec les crédits 2012, un Microscope Electronique à Balayage (MEB) couplé à la cathodoluminescence a été commandé et sera installé à l’IMS-USTH joint laboratory. Outre le fonctionnement standard d’observation de la morphologie de surface du MEB, la cathodoluminescence, via les émissions de luminescence collectées, permet d’identifier la nature physico-chimique à l’échelle du nanomètre d’un très grand nombre des matériaux, allant des semi-conducteurs, des oxydes aux céramiques et minéraux. En effet, lorsqu’un faisceau d’électrons fourni par le microscope MEB, ayant une énergie de quelques keV à une vingtaine de keV, bombarde la surface d’un matériau, une radiation lumineuse est émise dans le visible et le proche visible. En fonction de la longueur d’onde et l’intensité de l’émission de cathodoluminescence, il est possible d’identifier la nature des cristaux présents et d’enregistrer des cartes de répartition des différents éléments constituant le matériau. La cathodoluminescence est équipée d’un monochromateur et l’enregistrement des émissions de luminescence se fait à l’aide d’une caméra haute définition nIR InGaAs CDD.
Un microscope à force atomique (AFM) dédié à l’enseignement dans le domaine des nanosciences est aussi en commande sur les crédits 2012. Un modèle simple à utiliser a été choisi afin de permettre aux étudiants de manipuler eux-mêmes.

Les équipements du département STIC

Les investissements 2010 pour ce département ont permis de mettre en place deux salles informatiques, briques de base du département ICT pour un montant 30 k€. A cet investissement purement pédagogique de 2010 a succédé un investissement en 2011 en laboratoires pour les étudiants.
Les investissements 2012 ont été pour le département ICT une année de consolidation de ses équipements tant en formation qu'en recherche. Coté formation, un investissement dans le cadre des systèmes embarqués permet de finaliser les premières briques d'équipement pour toutes les spécialités du master. Le master sera dès lors en ordre de marche en attendant des investissements plus lourds à moyen terme.  Coté recherche, il s'agit là également de compléter les équipements de laboratoire permettant de disposer d'un socle de base pour les projets de recherche USTH. Ces équipements transversaux seront installés dans un espace dédié à la VASTVietnam Academy of Science and Technology: serveurs, cartes graphiques, espace de stockage, ...

Les équipements du département Energies Renouvelables

Au cours de l’année 2012, outre des équipements standard rencontrés dans toute salle de TP dans ce domaine,  nous avons investi dans deux bancs expérimentaux (crédits 2011) :
Un banc de démonstration de cycles thermodynamique et de compression de vapeur.
Un banc de conversion de l’énergie solaire par cellules photovoltaïques. C’est un outil pédagogique très complet permettant l’étude des rendements de capteurs solaire, la question du stockage de cette énergie, le couplage à un alternateur, l’influence de l’orientation du panneau solaire, etc.
Au cours de l’année 2013 (crédits 2012) nous avons investi dans deux gros équipements et une série d’équipements de moindre importance mais qui sont destinés à être utilisés en synergie
Un banc de démonstration de génération et de stockage d’Energie Eolienne. Ce banc permettra aux étudiants de faire fonctionner une éolienne, de mesurer le rapport entre vitesse du vent et production d’énergie, comprendre le rôle des différents éléments qui composent une éolienne  et enfin, de comprendre comment cette source peut être connectée au réseau électrique.
Des équipements de laboratoires indispensables à la caractérisation de biomasses pour des applications énergie, à savoir un four 1200°C, une étuve, un broyeur à couteaux (et accessoires) pour la préparation des échantillons, 2 balances de précision, ainsi que toute la verrerie nécessaire à la réalisation des essais normalisés de caractérisation.
Ensemble modulaire pour l’étude des composants photovoltaïque, électrochimiques  et leurs associations  pour le stockage hydrogène. Cet ensemble est composé d’une douzaine d’éléments permettant de générer de l’hydrogène à partir d'énergie solaire et de le stocker. Avec ce matériel nous aurons la capacité de mettre en place 4 TP illustrant plusieurs aspects de la chaîne : production – stockage- utilisation.

Les équipements du département Espace et applications

Le département Espace et Applications a été créé en 2011 et a ouvert son master à l’automne 2012 . L’option recherche « Science dans l’Espace et Applications » est orientée vers les aspects science dans l’espace, techniques d’observation et de traitement des données ; l’option professionnelle « Ingénierie et technologies spatiales » destinée à former les étudiants pour la mise en place des charges utiles des satellites et pour leur contrôle en vol.
Les crédits alloués en 2011 ont été consacrés à l’achat du matériel de base nécessaire pour la mise en place des TP de la première année du master en s’appuyant sur l’équipement existant dans les deux laboratoires de recherche partenaires de notre enseignement, le VATLY (Vietnam Auger training laboratory) de l’ »Institute for Nuclear Science & Techniques » et le VNSC (Vietnam National Space Center). Au delà de l’achat d’un certain nombre d’ordinateurs nécessaires pour l’acquisition et le traitement des données des différents postes, les principaux équipements achetés ont été :

  • TP de télécommunications, antennes et micro-ondes : source de bruits, analyseur de spectres
  • TP d’électronique : équipement pour 4 postes avec oscilloscopes, générateurs et alimentation
  • TP d’optique : équipement d’un banc optique avec une caméra et son système d’acquisition