Consortium d’Etablissements Français d’Enseignement Supérieur et de Recherche pour le développement de l’USTH

L’état d’avancement des discussions autour du nouvel accord inter-gouvernemental (AIG) : des perspectives encourageantes

Date: 
Monday, 22 January, 2018

Contexte

L’actuel AIG, qui définit notamment les implications du consortium et de ses membres dans le développement de l’USTH, arrivera à échéance en octobre 2019. Un bilan et une évaluation des 7 premières années ont été menés par le consortium en mai 2017. Plusieurs échanges ont eu lieu, depuis, avec les établissements membres, notamment lors de rencontres organisées par la CPU et la CDEFI. Une motion a été rédigée lors du dernier CA du consortium avec pour but essentiel de demander aux tutelles vietnamiennes et françaises de préciser leur positionnement pour la suite. Elle a fait l’objet d’un vote à l’unanimité des bulletins exprimés et a été communiquée aux tutelles françaises.

Mission de novembre 2017

Lors d'une récente mission à Hanoï, Julie Blazy (MEAE), Jean-Luc Clément (MESRI/DREIC), Patrick Boiron (Recteur) et moi-même, avons eu l'opportunité de rencontrer l'Ambassadeur de France, le président de la VASTVietnam Academy of Science and Technology, le vice-ministre de l'enseignement supérieur, puis en fin de mission (en présence de l'ambassadeur) le vice Premier Ministre du Vietnam en charge notamment de l'éducation. Plusieurs  annonces et informations ont été recueillies lors de cette mission, en particulier de la part des autorités vietnamiennes probablement informées du contenu de la motion du consortium. Je résume ci-dessous ces informations :

Côté vietnamien

  • Une volonté forte (et insistante) des autorités vietnamiennes de poursuivre le développement de l'USTH en collaboration avec la France ;
  • Un engagement du Vietnam de continuer à financer l'USTH au titre des universités dites "de recherche" ;                     
  • Un fléchage d'un nouveau contingent USTH de bourses de thèse vers la France (dont le type reste à préciser) ;     
  • Une accélération des procédures liées à la construction du campus Hoa Lac, avec promesse d'occuper les nouveaux locaux en 2023 ;                                                                                                                                                                   
  • Un engagement des instituts de la VASTVietnam Academy of Science and Technology de participer aux projets de recherche de l’USTH ;                                      
  • L’accord de changer le nom de l’USTH pour augmenter son attractivité ;                                                                         
  • L’absence totale (et démontrée) de concurrence de la GUST.

Côté français

  • Une poursuite des financements des projets de recherche par l'ambassade de France (opération « Objectif Labo Hoa Lac ») ;
  • Le lancement de la procédure de recrutement du nouveau recteur (l’appel à candidature est en cours, plusieurs candidats se sont déjà déclarés) ;                                                                                                                                                         
  • La conservation des financements des postes de DGS et de DRI.

Côté USTH

  • Un renforcement de la communication destinée au recrutement (mise en place d'une année propédeutique pour le « bachelor », changement de nom de l'USTH faisant apparaître le "label France", "toilettage" de certains masters, absence de concurrence de la GUST, etc.) ;                                                                                                                                       
  • Une clarification de l'organigramme au sein de l'USTH (DGS et DRI notamment) ;
  • Un transfert effectif et progressif des charges d'enseignement des collègues français vers les collègues vietnamiens.

Perspectives et calendrier

Une déclaration affirmant l'intérêt des deux paysà poursuivre cet ambitieux projet pour une durée de 5 ans (renouvelable) sera officialisée lors du prochain conseil de l'USTH début février à Hanoï et un calendrier sera adopté.

Ce calendrier prévoit :

  • Début du 1er semestre 2018 : élaboration d’un projet                                                                                                           
  • Fin du 1er semestre 2018 : soumission du projet aux établissements et navettes
  • Début 2ème semestre 2018: vote des CA des établissements membres (actuels ou futurs) du consortium, pour engagement ou non

La méthode de travail proposée par le bureau du consortium (qui sera entérinée lors du prochain CA) consiste à sonder les établissements pour connaître leurs demandes et leurs possibilités d’engagement dans l’hypothèse d’une continuation de l’opération pour cinq nouvelles années.